Accueil > Positions > POUR UNE ECOLOGIE POPULAIRE

POUR UNE ECOLOGIE POPULAIRE

Propositions de la liste A PARIS PLACE AU PEUPLE 13e arrondissement soutenue par Ensemble-Les Alternatifs, Gauche Anticapitaliste, Fase, le Parti de Gauche et des citoyenNEs engagées, et conduite par Jean-Calude Coqueret

mercredi 5 février 2014

POUR UNE ÉCOLOGIE POPULAIRE !

A Paris, il est urgent de faire de l’écologie une grande cause populaire : en 2013, la ville a enregistré des pics de pollution jamais égalés depuis 2007. La facture énergétique de la ville et des citoyens ne cesse de s’alourdir.

Au niveau national et au niveau local : le bilan catastrophique du PS
Hélas, ni à l’échelle nationale ni à l’échelle municipale, le Parti Socialiste ne se montre à la hauteur de la situation : en faisant passer la TVA sur les transports en commun de 7% à 10%, le gouvernement est loin d’inciter les citoyens à privilégier les transports en commun. A Paris, rien n’est fait pour lutter contre la pollution aux particules des moteurs diesel, reconnues responsables de maladies chroniques. Présentée comme la panacée par la candidate Anne Hidalgo, la voiture électrique est une fausse bonne idée pour Paris, car elle est fortement consommatrice d’espace et d’énergie provenant du nucléaire. Dans le 13e, le bilan est particulièrement mauvais : construction de tours énergivores dans le quartier Paris Rive gauche, suppression d’un espace vert dans le square René Le Gall, minéralisation des quais de Seine… Avec seulement 4, 3% de la superficie de l’arrondissement occupés par des espaces verts, le 13e est bien en-dessous de la moyenne parisienne, 6, 4%.
Quelques solutions à grande échelle
A l’échelle nationale, le Front de Gauche plaide pour une réduction de la TVA sur les transports en commun à 5, 5%, et pour l’accélération de la transition énergétique. A l’échelle de l’Ile de France, nous souhaitons négocier avec la RATP une meilleure accessibilité des transports en commun, le retrait des bus les plus polluants (moteurs diesel), la réduction des zones RATP existantes à une zone unique au tarif de la zone 1-2, et le développement d’espaces de gratuité pour les étudiants, les chômeurs et les personnes âgées. A Paris, nous souhaitons faciliter les circulations douces, en particulier le vélo (véritables pistes cyclables, développement des doubles sens de circulation, ateliers municipaux de réparation), et faciliter le covoiturage, notamment pour les liaisons Paris-banlieue.

Nos propositions pour une écologie populaire dans le 13e arrondissement

1- Transformer le boulevard périphérique en boulevard urbain et développer les transports collectifs innovants et non-polluants
Désireux de développer les solidarités entre Paris et sa proche banlieue, le Front de Gauche, la liste « Place au Peuple » dans le 13E, souhaitent, à terme, supprimer la coupure que constitue le boulevard périphérique, autoroute urbaine polluante et forte consommatrice d’espace dans l’agglomération. Nous proposons de transformer cette autoroute en boulevard (de type avenue parisienne). La mise en œuvre de ce projet suppose d’améliorer la liaison entre Paris et son agglomération. Les lignes 10, 14 et 5 doivent donc être prolongées systématiquement vers les communes périphériques (Ivry, Gentilly, Arcueil, etc.), la ligne du RER C doit être améliorée, et les lignes de tramway ou de bus en voie réservée doivent permettre des déplacements aisés pour tous en surface (par exemple, création d’un tramway intergares à la place du bus 91, liens par tram ou bus en voie réservée entre Ivry et Paris-Rive Gauche).

2- Lutter contre la précarité énergétique et économiser l’énergie
- Engager un plan d’isolation des logements sociaux pour lutter contre la précarité énergétique.
- Construire de nouveaux logements sociaux innovants (équipés notamment de panneaux solaires, de toitures végétalisées, de plantations d’espèces fruitières) et des équipements passifs, produisant autant d’énergie qu’ils en consomment.
- En finir avec les grands projets énergivores, comme les tours de Paris Rive Gauche.

3- Augmenter les espaces verts publics

L’augmentation de la population dans notre arrondissement nécessite de développer les espaces verts publics. Nous souhaitons donc mettre en place des coulées vertes le long des quais de Seine, dans les nouveaux quartiers de Paris Rive Gauche (depuis le jardin des Plantes jusqu’à Ivry) et sur l’ancienne voie ferrée de la Petite ceinture ferroviaire, laissée pour le moment en friche. Nous souhaiterions aussi rendre accessible au public le jardin intérieur de la Bibliothèque Nationale de France. Toute possibilité d’augmenter les espaces verts publics devra être favorisée, en concertation démocratique avec la population : espaces verts de l’avenue de la Sœur Rosalie (place d’Italie) ; création rapide d’un espace vert au sud de la Halle Fressinet, dans Paris Rive Gauche…

4- Alimentation : défendre l’agriculture paysanne et les circuits courts

Dans le cadre de la métropole parisienne, Paris doit s’engager contre l’étalement urbain et les grands projets inutiles qui détruisent des terres agricoles en Île-de-France (comme le centre Europa-City à ….). Nous souhaitons créer un service de mise en relation des agriculteurs et des parisiens avec pour objectif d’atteindre 500 AMAP dans la mandature. Pour cela, nous voulons mettre à disposition des producteurs locaux des places de marchés et des locaux. Dans la restauration collective (notamment les cantines municipales) nous privilégierons les circuits courts et les produits de saison

5- En finir avec la pollution publicitaire

Nous souhaitons libérer nos trottoirs de l’emprise des panneaux publicitaires, qui privatisent l’espace public en incitant à la consommation et, dans le cas des écrans électriques, alourdissent la facture énergétique.

5-Réduire nos déchets

- Revenir sur la privatisation de la collecte des déchets et créer une régie publique de collecte et de traitement des déchets.

- Renforcer le tri sélectif, le recyclage et le don (livres, meubles, vêtements) en intensifiant les campagnes de sensibilisation et en installant des containers de proximité.

- Développer les expériences de compost urbain dans l’espace public (en soutenant par exemple un projet présenté au Conseil de quartier Bibliothèque-Dunois-Jeanne d’Arc)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?