Accueil > Infos > PALESTINE CONTRIBUTION

PALESTINE CONTRIBUTION

mercredi 16 juillet 2014

Les manifestations de solidarité avec la Palestine qui ont eu lieu les 12 (en régions) et 13 (à Paris) juillet ont été d’indéniables succès : plus de 10.000 personnes à Marseille, 6.000 à Lyon et Lille, entre 15.000 et 30.000 personnes à Paris pour ne citer que quelques-unes des manifestations…

Ce succès est la conséquence directe de l’indignation profonde face à la nouvelle attaque meurtrière de l’Etat d’Israël sur la bande de Gaza mais également contre le positionnement de F.Hollande. Les dirigeants socialistes français nous avaient habitués à une position hypocrite consistant à renvoyer dos à dos les camps, à réclamer la « fin des hostilités » en évacuant le fait que l’Etat d’Israël est structurellement l’agresseur et l’occupant[1]. Cette position a été réitérée par le communiqué officiel du Parti Socialiste[2] mais F.Hollande est allé plus loin en assurant publiquement le premier ministre israélien de son soutien. Le maintien du « bal populaire » de l’ambassade française à Tel-Aviv dédié aux populations du sud Israël[3] est une anecdote macabre et significative de l’alignement sur le gouvernement israélien du gouvernement français.

Face à cette situation, les initiatives ont été éparses, conséquence du fractionnement des structures de solidarité avec le peuple palestinien en France. Des premiers petits rassemblements, initiés par le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, se sont tenus les vendredi 27 juin puis l’après-midi du vendredi 11 juillet devant le ministère des affaires étrangères.

Les manifestations de masse du week-end ont été essentiellement initiées par d’autres organisations[4]. La profonde indignation, combinée avec un horaire et un itinéraire de manifestation adéquates, ont entraîné le succès. Par exemple, à Marseille, devant l’afflux, ce qui ne devait être qu’un rassemblement s’est transformé en manifestation de masse. L’impact grandissant de la campagne BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) était tangible avec un cortège dynamique et un matériel largement diffusé. Par ailleurs, à Paris, des cortèges religieux musulmans, notamment ceux rattachés aux Frères Musulmans, étaient certes présents et bien organisés mais n’avaient absolument pas une situation hégémonique. A Paris, les partis politiques n’ont été que peu présents : il s’agissait essentiellement du Front de gauche (avec Ensemble, bien sûr, et le Parti de Gauche) ainsi que du NPA.

Avant tout, aussi bien en régions qu’à Paris, les manifestations étaient bigarrées et composées principalement de jeunes (dont beaucoup de femmes), non affiliés, venus crier leur solidarité avec Gaza.

Le gouvernement et la presse se sont fait l’écho de l’attaque de la synagogue de la rue de la Roquette. Bien entendu, hier comme aujourd’hui, nous condamnons tout discours ou acte antisémite de ce type. Or, il semble bien qu’il n’y ait pas eu d’attaque de synagogue. Les témoignages concordants et fiables (dont celui de l’UJFP [5]) indiquent que les heurts avec la police ont été la conséquence d’une provocation de l’organisation d’extrême-droite LDJ (Ligue de Défense Juive) dont les membres s’étaient donnée rendez-vous devant la synagogue puis s’y sont réfugiés lorsque des groupes de manifestants ont réagi, sans toutefois s’en prendre à la synagogue.

Mais le fait est que le choix du gouvernement Valls d’aborder ces mobilisations comme des manifestations d’antisémitisme est un mensonge visant à masquer son soutien objectif au meurtre de masse perpétré actuellement par l’Etat d’Israël. Un mensonge qui est autant lamentable que dangereux.

Le durcissement continu du bellicisme israélien, l’intensification des bombardements, préludes à une intervention terrestre, rendent plus que nécessaire la poursuite de la solidarité avec le peuple palestinien. Il est plus que jamais nécessaire d’avoir un cadre large et pluraliste de mobilisation et, dans tous les cas, d’amplifier les manifestations entamées ce week-end. A plus long terme, il s’agit également de soutenir la campagne BDS France dont les avancées sont indéniables et qui constitue un outil dynamique et progressiste : http://www.bdsfrance.org/

Emre Öngün
membre du mouvement Ensemble Paris

[1] C’était la teneur de « l’engagement 59 » du candidat Hollande, http://www.parti-socialiste.fr/articles/engagement-59

[2] http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-bureau-national-du-parti-socialiste-exprime-son-extreme-inquietude-sur-la-situation

[3] http://institutfrancais-israel.com/blog/bal-populaire-du-14-juillet/

[4] Signataires : Union générale des étudiants de Palestine-GUPS Paris ; Mouvement des Jeunes Palestiniens-PYM France ; Fatah France ; Génération Palestine ; Parti des Indigènes de la République ; Campagne BDS France ; CCIPPP ; UJFP ; Europalestine ; Forum Palestine citoyenneté ; Collectif HAMEB ; Inter-collectif de solidarité avec les luttes des peuples du monde arabe (L’inter-Co) ; IJAN France ; Uni-T ; ATMF ; NPA ; Collectif des Musulmans de France ; PEACE (Palestine Action Espoir Corbeil-Essonnes) ; Collectif Palestine Paris 8 ; Américains contre la guerre (AAW) ; La Colombe et L’Olivier ; AMEDDIAS ;

[5] http://ujfp.org/spip.php?article3321&lang=fr

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?