Accueil > Débats et propositions > IL EST TEMPS DE MONTRER LES CROCS !

IL EST TEMPS DE MONTRER LES CROCS !

mercredi 10 septembre 2014

Le président racontait des salades à l’éphémère Première Dame.

Leur relation tourna au vinaigre. En tirant à 200 000, la dame écrivaine fort marrie, met de l’huile sur le feu. Peu nous chaut le cuisine concubine, nous importe davantage les trahisons politiques, le mensonge, les infidélités, sociales, (im)morales.

Menteur impénitent le président, c’est Arnaud Montebourg, qui l’ayant pratiqué – après avoir été viré – le dénonce en ces termes. Hypocrite, de plus, le quidam – dans les banlieues prolétariennes, où l’on cause la langue verte, saine et populaire, on le dit faux-cul le François. Vrai, que la jactance du Bourget, où le candidat, panache au vent, guerroyait contre son ennemi la Finance,… avait de la gueule. Sale gueule.

Nous le savons maintenant, ce n’était que spectacle, mensonge à l’usage des électeurs, cirque électoral.

Est-ce pour assainir les finances publiques, garnir l’escarcelle des 6 millions de chômeurs, abonder en la sébile du nombre croissant des sustentés au Rma, garantir l’accès aux soins (dentaires) que Monsieur Emmanuel Macron qui, chez Rothschild officia et s’enrichit, est recruté pour acter, accélérer la mise en œuvre de la « théorie de l’offre » ? Surprenant. Nous attendons les arguments confortant la thèse –audacieuse.

N’ayant point approché le marketing à HEC – grande école où vont se former les jeunes loups aux dents longues – nous subodorons que les banquiers, fins renards rusés, savent plumer la volaille, … en cotisant - pour l’image - à la SPA. Les œuvres sociales du PS au socialisme perdu ? Le changement,… quand les poules auront des dents ?

Une autre dame, conseillère économique dans les coulisses de l’Elysée gagne à être connue. Laurence Boone, banquière dans un établissement sérieux, transnational au max : Bank of America.

Dame patronnesse, Laurence (la Bank of America) aidait les pauvres à acheter leur bicoque. Mouais… les subprimes, nous le savons maintenant, n’étaient que périlleux montages, fragiles, algorithmes cyniques, échafaudages branlants d’où chutèrent sur les trottoirs les (ex)propriétaires sdf. Trop énorme l’arnaque, cette banque vient d’être sanctionnée par la justice américaine par une amende de 16 millions de dollars. C’est bien. De façon générale, on peut douter de l’altruisme et de la banque Rothschild et dévouement généreux l’américaine Elyséenne….

Nous connaissons le dicton populaire : « menteur comme un arracheur de dents », le Président, qui n’est pas dentiste, après avoir éradiqué le socialisme du PS, fait de bons mots sur les « sans dents », petite vanne d’après libations ? Peu importe l’exactitude et les circonstances du trait d’esprit, l’expression ressentie méprisante, par le buzz amplifiée, provoque un malaise chez les laissés pour compte, une révolte chez les édentés et les endettés de France et de Navarre. Qui se ressemble, s’assemble… Dans l’équipe hollandaise, en quelques mois, on a vu passer (rapidement) rien de moins que deux ministres menteurs-fraudeurs. Méfaits, qui font mauvais effet…

La privatisation de la sécu, les tarifs onéreux des mutuelles mercantiles, excluent des soins nombre de nos concitoyens. Notamment les 8 millions de retraités dont les pensions sont inférieurs à 1 200 euros mensuels. Plus jeunes et encore fringants, les étudiants et précaires, n’ont guère pour la plupart l’espoir de bénéficier des privilèges économiques, sociaux et médicaux des Monarques républicains.

Les vieux avec prothèses dentaires aiguisées (envoyer la facture à L’Elysée), les jeunes avec dentition étincelante et de rage grinçante, il nous faut dire et scander : trop, c’est trop, il est temps de montrer les crocs !

Alain Véronèse.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?