Accueil > Infos > Notre Dame des Landes : le gouvernement passera-t-il en force en 2015 (...)

Notre Dame des Landes : le gouvernement passera-t-il en force en 2015 ?

jeudi 29 janvier 2015

En déplacement en Loire Atlantique en décembre dernier, le Premier Ministre Valls, menton relevé, indiquait « Ce projet est soutenu par les collectivités territoriales et par les acteurs économiques. Ce qui a été acté, c’est qu’il fallait attendre une série de recours, de décisions de la justice administrative. Ce sera le cas au premier semestre 2015. Après la décision du tribunal administratif, il faudra alors s’engager dans la construction de Notre-Dame-des-Landes » (entretien à Ouest France, 18 décembre 2014). Le 5 janvier dernier, interrogé sur France Inter, le Président de la République, plus prudent, affirmait : « Ce projet est lancé depuis des années, il est contesté, il y a des recours, tant que les recours ne sont pas épuisés, le projet ne peut pas être lancé, Quand les recours seront épuisés, le projet sera lancé. »

Du côté des recours juridiques, une chose est certaine : ils ne seront pas « épuisés » au 1er semestre 2015. Mais le gouvernement peut à tout moment estimer que ça suffit et (tenter de) débuter les travaux, sachant que sa fenêtre politique est réduite entre les élections départementales en mars et les régionales en décembre. Deux échéances qui s’annoncent par ailleurs particulièrement délicates pour le PS qui aujourd’hui dirigent ses deux collectivités porteuses du projet.

La récente décision de l’Etat d’appliquer la contre-forme du Ministre Sapin au dossier Notre Dame des Landes en dessaisissant l’inspecteur du travail du suivi du chantier pour le confier à un membre de la direction, est, pour le moins, inquiétante.

« Dès le début, nous nous sommes inquiétés des menaces graves que faisait peser le projet de réforme du ministère sur l’indépendance d’action de l’inspection du travail. Nous avons très tôt dénoncé l’un des objectifs principaux de la réforme qui est la mise au pas de l’inspection du travail, trop indépendante et trop peu aux ordres du pouvoir politique. Nous constatons aujourd’hui que nous avions raison. Pression de la Préfecture ou anticipation des desideratas d’un pouvoir politique gêné aux entournures par le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, toujours est-il que le responsable de l’unité territoriale de Loire-Atlantique a pris la décision de retirer le chantier de construction de l’aéroport de Notre Dame des landes du champ de compétence de l’agent de contrôle pour être confié à un membre de la direction » dénoncent, en ce début d’année, l’intersyndicale CGT, FSU, SUD de l’inspection du travail de Loire-Atlantique.

Ces déclarations et ce dessaisissement invitent pour le moins à la vigilance la plus grande. Sous la pression du MEDEF, de la droite locale - et de l’ancien Premier ministre Ayrault -, le gouvernement tentera-t-il de passer en force en 2015 ? Rien n’est moins sur, affirment les porte-parole de l’ACIPA. tandis que, sur le terrain, la coordination des opposants, les paysans du COPAIN et les ZADistes maintiennent vigilance et mobilisation … et préparent ensemble le rendez-vous de l’été 2015.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?