Accueil > Infos > PODEMOS EN FORCE

PODEMOS EN FORCE

lundi 21 décembre 2015

Elections État espagnol

Quelques remarques sur les résultats sans spéculer sur les alliances :

Résultats

Parti populaire : 28,7% (123 s)

PSOE : 22,02% (90s) Le pire score depuis la transition

Podemos : 20,66% (69s) pénalisé par le mode de scrutin proportionnel par province

Ciudadanos : 13,93% (40s)

ERC (Gauche républicaine de Catalogne) : 2,4% (9s)

DL (Democracia i Libertat –ex Convergencia – nationalistes de centre-droit) : 2,26% (8s)

PNV (Parti nationaliste basque –centre-droit) : 1,21% (6s)

Unidad Popular –Izquierda unida : 3,67% (2s) obtenus à Madrid

EH-Bildu (Gauche nationaliste basque) : 0,88% (2s) -7

Coalition canarienne (droite) : 0,31% (1s)

Le bipartisme (PP et PSOOE) qui recueillait 80 % des voix pendant près de 4 décennies, n’obtient plus que 50% des suffrages.

Le PP est en tête dans une très grande majorité de provinces (39/50).

Le PSOE est en tête dans ses derniers bastions : Extrémadure et Andalouisie, il devance le PP dans les provinces de Badajoz, Cordoue, Cadix, Grenade, Huelva, Jaen et Séville (2 régions et 7 provinces).

Podemos

La coalition Podemos-En comú est largement en tête en Catalogne avec 24,69%, Elle l’emporte largement dans les provinces de Barcelone et Tarragone. Podemos est en tête au Pays basque en terme de voix avec près de 26% et dans deux provinces sur trois de cette région : Álava et Guipúzcoa mais obtient moins d’élu-e-s que le PNV (5 contre 6). A noter qu’EH-Bildu n’obtient que 2 sièges avec 15,07% des voix, bien loin du score d’Amaiur en 2011 (7élu-e-s). Il y a visiblement eu un transfert de voix vers Podemos…

Nous assistons à un paradoxe en Catalogne et au Pays basque là où les forces nationalistes sont les plus fortes, elles obtiennent des résultats assez faibles. Les nationalistes de droite de Democracia i Libertat termine 4e avec 15% des voix et leur allié à la région ERC 16%. Les électeur-trice-s ont voté très différemment que pour les élections régionales.

Podemos-Compromis obtient 27% dans la province de Valence. En Gallice, la coalition avec les nationalistes et gauche unie : Podemos-En Marea-ANOVA-EU obtient un excellent résultat avec 25% et 28% dans la province de Pontevedra.

Par contre, Podemos reste faible en Castilla La Mancha et Castilla y León où avec le mode de scrutin, il n’obtient respectivement qu’un et trois sièges. Le PSOE en obtenant trois fois plus avec seulement 7% des voix en plus. Il n’est pas implanté dans les zones rurales.

Podemos réalise une réelle percée et remporte son pari, même s’il ne devance pas le PSOE. A noter le renversement de tendance entre Podemos et Ciudadanos dans les dernières semaines. Ce résultat est un événement important pour l’état espagnol et pour la gauche radicale en Europe.

Enfin, la gauche unie, là où elle n’est pas en alliance avec Podemos comme en Catalogne et Gallice, s’écroule. Elle n’aura même plus de représentants andalous. Elle n’obtient que 2 sièges à Madrid.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.