Accueil > Alternatifs Paris Sud > Actions Paris Sud > COMMUNIQUE UL CGT PARIS 13e

COMMUNIQUE UL CGT PARIS 13e

mardi 17 mai 2016

La CGT n’a rien à faire dans la manifestationdu 18 mai dite « Police debout » !
à Paris

Le 18 mai, le Syndicat Alliance Police Nationale CFE-CGC appelle à une manifestation contre la « haine anti-flic »
.
Sous prétexte d’unité nationale (une fois de plus), le gouvernement semble
vouloir appeler ces fidèles partenaires sociaux à la rescousse.
Nous considérons cet appel comme une manœuvre grossière cherchant à
diviser la population dans cette période de lutte contre le projet de loi Travail.
1 307 000 signataires contre la loi travail, des centaines de milliers de manifestants à plusieurs reprises dans les rues, 200 « Nuit Debout »en France, 74% de la population contre la loi travailet contre l’utilisation du 49.3
.
La seule réponse du gouvernement minoritaire et illégitime, c’est le passage en force, la tentative de division et la répression.Nous réaffirmons, une nouvelle fois, que les violences policières exercées contre le mouvementsocial
sont l’expression d’une répression d’Etat.
La colère et la révolte de millions de salariés, privés d’emploi, retraités et étudiants face à une situation sociale catastrophique est plus que jamais légitime.Par les politiques d’austérité imposées à la population, les responsabilités du président Hollande, du premier ministre Valls et du ministre de l’intérieur Cazeneuve sont clairement engagées.
C’est pourquoi nous dénonçons l’appel à la participation au 18 de la Fédération CGT Police et le soutien que lui manifeste le Secrétaire général de notre organisation.
C’est pourquoi, nous soutenons le communiqué des syndicats CGT Police Paris et
CGT Police Marseille http://cgtpolice75.fr/spip.php?article175

C’est pourquoi nous réaffirmons notre soutien aux nombreux salariés et
étudiants du 13evictimes de cette répression depuis le début de la contestation
du projet de loi Travail.
Nous réaffirmons la nécessité de poursuivre la mobilisation de l’ensemble de la population par les grèves et les manifestations contre les projets de
loi EL KHOMRI et URVOAS(ou loi de « l’Etat d’urgence permanent ») qui portent
tous deux des atteintes sans précédent aux droits et libertés, individuels et collectifs, de l’ensemble de la population.

La Commission Exécutive de l’Union Locale des Syndicats CGT du 13e arrd de Paris

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.