Accueil > Infos > BREF COMPTE RENDU MANIF LOI TRAVAIL DU 28 JUIN

BREF COMPTE RENDU MANIF LOI TRAVAIL DU 28 JUIN

mardi 28 juin 2016

1/ Un dispositif de contrôle policier massif
Toutes les stations de métro desservant la manifestation fermées (soit une grande partie de la ligne 5), les stations proches du parcours contrôlées par la police, les rues desservant le parcours bloquées (véhicules de police et panneaux métallique). Cette fois (au moins pour la fin de parcours) il n’était pas possible d’accéder, ce qui a dû limiter la participation pour des personnes souhaitant rejoindre la manif en route.
Le mobilier urbain (abribus, panneaux) était protégé par des panneaux de contreplaqué), les quelques rues permettant d’accéder au parcours de manif contrôlées (fouille des sacs)
En outre une opération policière d’intimidation a été menée à la Bourse du Travail (cf le communiqué CGT en annexe) et des interdictions nombreuses de manifester imposées.
La tête de manif était précédée et accompagnée latéralement par un dispositif policier important.

2/ Le cortège
point de comptage 600 m avant l’arrivée (Hôpital de la Pitié, protégé par un dispositif policier, avec une présence -drapeaux et banderoles- de la CGT de l’hosto (il y avait un camarade d’Ensemble)

En tête 2 à 3.000 indépendantEs, dont des radicaux ( affrontements limités avec une police en force, sous réserve d’épisodes plus violents en fin de manif)
Cortège à dominante CGT, petit cortège CNT, petit cortège FSU, un groupe de cédétistes, 2.000 avec F.O. à peu près autant avec Solidaires, mais cette fois SUD Rail peu mobilisé.
Assez peu de jeunes.
A la fin un groupe de militantEs du PCF et un petit cortège de Lutte Ouvrière
Au total autour de 25.000 pereonnes
jjb

Communiqué de presse UD CGT Paris
Intimidation et entrave à l’activité syndicale

En cette fin de matinée, plus de 15 cars de CRS se sont placés Place de la République. Les CRS se sont déployés autour de la Bourse du travail.
L’objet de cette intervention policière : contrôler les syndiqué.e.s et toute personne qui quitte la Bourse du Travail 3 rue Château d’Eau. Ce contrôle inclut les fouilles au corps – comme s’il s’agissait de délinquants !
Nous ne savons absolument pas sur quels prétextes ces contrôles et fouilles ont été effectués.
De nombreux syndicats ont leurs bureaux dans ce lieu au sein duquel se tiennent des réunions au quotidien.
La seule hypothèse que nous pouvons faire c’est que l’intervention policière vise à empêcher des militants de se rendre à la manifestation contre la loi El Khomri qui part à 14h de place de la Bastille.
Cette intervention policière est inacceptable. L’Union départementale CGT Paris dénonce une entrave à l’activité syndicale et insiste sur la nécessité de mettre fin immédiatement à de telles procédures.
La CGT exige également l’arrêt immédiat de toute fouille et entrave à la sortie de la Bourse du travail.
Paris, le 28 juin 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.