Accueil > Infos > Europacity : « polluer global » ou « produire local », M. Macron, vous devez (...)

Europacity : « polluer global » ou « produire local », M. Macron, vous devez choisir !

samedi 9 décembre 2017

A la veille du « One Global Summit », un rapport dévoile l’impact carbone
du projet -phare du groupe Auchan - Europacity

Monsieur le président,

Mardi 12 décembre, devant un parterre de chefs d’Etat et de dirigeants d’entreprises invités au « One Global Summit », vous allez vous exprimer sur la question climatique. Nul doute que vous confirmerez les engagements pris par la France depuis la COP21. Mais que vaudrait votre parole si, dans les semaines ou les mois qui suivent, vous laissiez faire un projet climaticide comme le projet Europacity ?

Europacity, faut-il vous le rappeler, c’est le méga-projet du groupe Auchan sur le triangle de Gonesse, aux portes de Paris : 230.000 m2 prévus pour les commerces, 200.000 m2 pour les loisirs et la culture dont un parc aquatique et un parc à neige, 31 millions de visiteurs par an, dont 3,8 millions en avion – au prix de la disparition de 300 hectares de terres parmi les plus fertiles d’Europe. Ces chiffres qui suffisent pour deviner qu’un tel mastodonte va à l’encontre de vos objectifs ambitieux de lutte contre le dérèglement climatique.

Le « livre blanc » publié par les experts indépendants des InCOPruptibles en apporte la confirmation : les 430.000 m2 du projet représentent l’équivalent de 43 hypermarchés et son empreinte carbone s’élèverait en 2024 à 1,5 million de tonnes de CO2 par an, soit autant que celle d’une ville de 140.000 habitants. Le groupe Auchan, a signé en 2015 le « Manifeste pour le climat » où 39 grandes entreprises françaises s’engageaient à réduire leurs émissions. Comment compte-t-il tenir parole ?

Monsieur le président, un autre avenir est possible. Le projet CARMA propose de transformer le Triangle de Gonesse en une zone de production maraîchère destinée à nourrir l’agglomération parisienne avec des produits frais, de qualité et locaux, mais aussi dans la transformation agro alimentaire, la formation agronomique et la distribution en circuit court, soit, en tout, 4 volets d’activités complémentaires. CARMA créerait des emplois durables, non-délocalisables et non-polluants et amorcerait la constitution d’une véritable ceinture alimentaire, évitant aux fruits et légumes consommés par les Franciliens de parcourir plus de 500 kilomètres en moyenne depuis leur lieu de production.

Preuve de son sérieux, le projet CARMA sera présenté lundi 11 décembre à l’Assemblée nationale et il bénéficie du soutien de 150 personnalités de la société civile : pour voir la tribune, cliquez ICI

Monsieur le président, les discours sur la « maison qui brûle » ne suffisent plus. Il est temps de mobiliser le gouvernement et l’ensemble des citoyens. La France qui a initié la COP 21 se doit d’être exemplaire dans ce domaine

Vous devez stopper le projet Europacity.

Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Contacts :
Bernard Loup, président - cptg@nonaeuropacity.com pour le CPTG

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.