Accueil > Infos > NOTRE DAME DES LANDES

NOTRE DAME DES LANDES

jusqu’au retrait du projet !

samedi 7 septembre 2013

Notre Dame des Landes : guerre ou paix ?

Alors que le Préfet de Loire Atlantique vient de publier trois arrêtés - en date du 30 août 2013 - interdisant "tout transport de matériaux de construction, de carburant, d’explosifs, de produits inflammables et de feu d’artifice" sur les communes de Notre Dame des Landes et de Vigneux entre le 2 septembre et le 4 novembre, comme avant l’opération CESAR de sinistre mémoire ; alors que le Président du Conseil Régional réaffirme dans la presse sa foi et sa détermination à voir les travaux démarrer au plus vite pour bétonner le bocage de Notre Dame des Landes, les dernières statistiques de Nantes-Atlantique consolidées fin août 2013, confirment que les augmentations de trafic passagers ne se traduisent pas par une augmentations des vols : plus 9,13 % en trafic passagers mais moins 1,44 % en nombre de mouvements.

Avec un emport moyen de 85, la plateforme actuelle de Nantes-Atlantique continue à s’éloigner de toute saturation. Des aménagements des installations existantes sont amplement suffisants et respectueux des deniers publics.

Jusqu’à présent, les demandes et les recommandations des commissions du dialogue et des suites de l’enquête publique « loi sur l’eau » ne sont pas suivies par ceux-là mêmes qui ont le devoir de les faire appliquer. La légitimité des assemblées délibérantes, tant proclamée par le Président du Conseil Régional des Pays de la Loire ne vaut qu’à la suite de débats sincères. Or les dossiers soumis au vote il y a presque 3 ans maintenant étaient basés sur des omissions et des mensonges comme les études complémentaires l’ont amplement montré.

Face à l’impatience des porteurs du projet de Notre Dame des Landes, que va choisir le gouvernement : passer en force ou appliquer le dialogue de façon sincère ?
Les Alternatifs réaffirment la nécessité d’une remise à plat du dossier. Plus que jamais, ils sont partie prenante du mouvement social de refus de ce projet inutile et imposé.
5 septembre 2013


Notre Dame des Landes ; retour sur un temps fort de mobilisation les 3 et 4 août

Avec des dizaines de milliers de participant-e-s sur les deux jours, le rassemblement contre le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes a été une immense réussite.

Si les concerts, de grande qualité, qui se sont déroulés tout le week-end ont regroupé des milliers de spectateurs, les différents débats ont également réuni des centaines de participant-e-s, faisant de ce rassemblement une véritable université citoyenne pour l’alternative et le changement. Soulignons aussi que l’organisation technique et politique de ces deux journées, avec près d’un millier de bénévoles, a été en tous points remarquable. C’est sans conteste le résultat de l’engagement commun des 70 associations, syndicats et partis politique membres de la coordination des opposants au projet d’aéroport.

Côté politique, le stand des organisations du Front de Gauche – Alternatifs, FASE, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Convergences et Alternative, Parti de Gauche et les fédérations du Morbihan et de Vendée du PCF - opposées au projet d’aéroport, alliait restauration rapide et de qualité* et présence politique.

Les Alternatifs - avec des délégations venues de tous les départements bretons mais aussi d’Ile de France, de Seine Maritime, d’Ardèche, d’Eure, d’Hérault, etc... , l’animation de trois forums et une participation active dans la plupart des forums – ont été très actifs.

Corinne Morel-Darleux, secrétaire national du Parti de Gauche, le samedi après-midi, et Jean-François Pellissier, conseiller régional Alternatifs d’Ile de France, ont été, sur la grande scène, les porte-parole des organisations du Front de Gauche engagées dans la mobilisation.

La mobilisation contre ce projet inutile et dispendieux est devenue une épine majeure dans le pied du Premier Ministre Ayrault et de son gouvernement, qui s’articule de plus en plus explicitement avec le rejet des politiques d’austérité conduites par le gouvernement,
Elle témoigne de l’unité de la résistance qui s’est forgée au fil des années. C’est un échec majeur pour ceux qui ne cessent de spéculer sur une fracture entre les opposants historiques et les ZADistes

Correspondant-e-s

* les bénéfices de cette restauration, plusieurs milliers d’euros, sont intégralement remis à l’ACIPA.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?